Le jeudi 05 septembre 2019, s’est tenue dans la salle d’Exposition Temporaire du Musée National du Mali, la cérémonie de lancement de la première phase du Projet d’inventaire du patrimoine archéologique au Mali sous la présidence de Madame le Ministre de la Culture, Madame N’Diaye Ramatoulaye DIALLO avec à ses côtés  l’Ambassadeur des Etats Unis au Mali, M. Dennis B . Hankins et le Chef du Bureau et Représentant de l’UNESCO au Mali, M. Hervé Huot Marchand. La cérémonie a enregistré la présence de la Chargée des Affaires Publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, du Secrétaire Général du Ministère de la Culture ; du Chef de Cabinet du Ministre de la Culture, des membres du Cabinet du Ministère de la Culture ; des Directeurs des Services centraux, personnalisés et rattachés du Ministère de la Culture ; de l’équipe du projet ; du représentant du Gouverneur du District de Bamako ; du représentant du Maire du District de Bamako ;  des artistes,  de la  presse, des amis de la culture et de nombreuses personnalités.

Il faut souligner que le  Projet d’inventaire du patrimoine archéologique au Mali s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale du Mali en matière de protection et de promotion du patrimoine archéologique au Mali.   Cette première phase du projet est portée par le Ministère de la Culture à travers la Direction Nationale Patrimoine Culturel. Le financement est assuré par l’Ambassade des Etats Unis au Mali à hauteur de 116.100 dollars US à travers  le Fonds de l’Ambassade des Etats Unis au Mali pour la préservation de la Culture.. A ce montant, s’ajoute la contribution du Gouvernement du Mali, qui s’élève à 4.100 dollars US.

Cette première phase du projet concerne  les sites archéologiques des Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et le District de Bamako pour un coût total de 120.200 dollars US.   

La durée de cette première phase du projet est d’un an. Elle sera réalisée par la Direction Nationale du Patrimoine Culturel, ses services déconcentrés et rattachés (Missions Culturelles et Directions Régionales de la Culture), en collaboration avec l’Institut des Sciences Humaines, le Musée National du Mali et le Département Histoire-Archéologie de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako, les Collectivités Décentralisées, les communautés locales des sites et la société civile.

Il est important de rappeler que le Mali et les Etats-Unis d’Amérique ont signé un Protocole d’Accord en 1993 et renouvelé pour la sixième fois en septembre 2017, portant sur « les restrictions à l’importation de matériels archéologiques de la vallée du Niger et des Falaises de Bandiagara ». Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de cet Accord.

La cérémonie a pris fin par une visite guidée de l’exposition de la salle archéologie du Musée National,  une prestation musicale du Groupe « Bouanza » et d’un cocktail.

Photo de famille