Le jeudi 16 avril 2020, la salle de réunion du Ministère de la Culture a servi cadre d’échange pour le comité de réflexion et d’évaluer de la maladie du CORONAVIRUS sur le secteur culturel.

La crise sanitaire actuelle liée au virus covid-19, affecte profondément tous les secteurs d’activité. Le secteur culturel est fortement impacté par la propagation du virus Covid-19. Les mesures de restriction prises par le Gouvernement du Mali, les 11 et 17 mars 2020, comme  la suspension des grands rassemblements non-nécessaires et des regroupements importants au Mali (conférences, colloques, symposiums, festivals, etc.) jusqu’à nouvel ordre, pour endiguer la pandémie, contraignent drastiquement l’accès à la culture et fragilisent l’écosystème culturel dans son ensemble, à travers notamment la fermeture de sites du patrimoine et d’activités culturels, des infrastructures, l’annulation ou le report de manifestations et l’interruption de la production culturelle.

Les professionnels des arts et de la culture s’inquiètent des conséquences économiques de cette crise sanitaire sur leurs activités.

En effet, les répercussions économiques et sociales de la crise sont profondes et durables, en particulier pour les acteurs culturels, les créateurs, pour les industries culturelles mais aussi pour les communautés les plus vulnérables.

Les acteurs culturels, ont  donc tiré la sonnette d’alarme, appelant les autorités à mettre en place des mesures d’accompagnement pour aider un secteur déjà fragilisé, depuis la crise de 2012.

Nonobstant l’impact de cette crise sanitaire sur leurs activités, les acteurs culturels sous l’égide du Ministère de la culture, ont entrepris des initiatives pour sensibiliser la population contre le coronavirus. Ils ont, à l’unisson lancé des messages pour accompagner le gouvernement afin de minimiser les conséquences de la maladie.

La priorité du gouvernement est certes, d’endiguer la pandémie du covid-19, mais aussi de faire face aux effets potentiels qu’elle induit sur l’économie du pays en général et sur le secteur de la culture et des arts en particulier.

Pour mieux accompagner les acteurs culturels, le Ministère de la culture, a mis en place un comité de réflexion. Il est composé d’une vingtaine de personnes et regroupe les acteurs étatiques, les faîtières des associations des acteurs culturels.

Le but de ce comité est  d’engager un travail de réflexion, afin d’évaluer l’impact de la crise sanitaire sur le secteur culturel et d’appuyer l’élaboration de mesures de soutien et d’accompagnement susceptibles  de relancer le secteur.

Le comité a pour mission de réfléchir et déterminer les formes de préjudices que les uns et les autres ont subies avec des preuves et proposer les conditions de l’accompagnement ; essentiellement les activités déjà programmées et non mises en œuvre du fait du Covid-19.

Le schéma défini est que les acteurs étatiques et les acteurs culturels  se retrouvent pour travailler en vue  d’élaborer un document de synthèse qui sera remis au ministre de la culture  pour avis et validation.

Cet échange permettra au Ministère de la Culture et les acteurs culturels de partager leur réflexion sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur de la culture, ainsi que sur les recommandations à apporter dans le cadre de la survie du secteur.

A l’issue de la réunion, des points focaux ont été désignés et se chargeront de compilation des propositions venant des différentes structures.

La prochaine réunion du comité est prévue pour le jeudi 23 avril 2020 dans la salle de réunion du Ministère de la Culture à la Cité Administrative.

Participants :

 Ministère de la Culture

. Cabinet

  • le Ministre de la Culture ;
  • le Secrétaire Général ;
  • le Chef de Cabinet ;
  • tous Conseillers Techniques et Chargés de Mission ;

Services centraux, déconcentrés, personnalisés et rattachés/MC

  1. le Directeur National du Patrimoine Culturel ;
  2. le Directeur National de l’Action Culturelle ;
  3. le Directeur National des Bibliothèques et de la Documentation ;
  4. le Directeur Général du Musée National du Mali ;
  5. le Directeur des Finances et du Matériel
  6. la Directrice de la Cellule de Planification et de Statistique Culture, Jeunesse et Sport ;
  7. le Directeur Général de la Maison Africaine de la Photographie (MAP) ;
  8. le Directeur Général du Centre National de la Cinématographie du Mali (CNCM) ;
  9. la Directrice Générale du Bureau Malien du Droit d’Auteur ;
  10. le Directeur Général du Palais de la Culture Amadou Hampâté BA ;
  11. le Directeur Général du CAMM Balla Fasséké Kouyaté ;
  12. le Directeur Général du CICB ;
  13. le Directeur du Fonds d’Appui à l’Industrie Cinématographique ;
  14. le Directeur du Mémorial Modibo KEÏTA ;
  15. la Directrice de la Pyramide du Souvenir ;
  16. la Directrice de la Tour de l’Afrique ;
  17. le Chef de la Cellule d’Appui à la Décentralisation/Déconcentration de la Culture.

6.3. Les acteurs culturels et opérateurs culturels

18. un Représentant de l’Union des Artistes, Producteurs, Réalisateurs et Editeurs du Mali (UAPREEM) ;

19. un Représentant de la Fédération des Artistes du Mali (FEDAMA) ;

20. un représentant du Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE) ;

21. un représentant du réseau KYA ;

22. un représentant de la Fondation Festival sur le Niger ;

23. un Représentant de l’Union Nationale des Cinéastes du Mali ;

24. Monsieur Mamou DAFFE, personne ressource ;

25. Monsieur Many Ansar, personne ressource ;

26. Monsieur Siriki METE, personne ressource.