La salle de conférence du Musée national du Mali a abrité le jeudi 10 décembre 2020, l’atelier de formation des responsables  des musées sur la prévention et la protection du personnel et des visiteurs contre la COVID-19. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Sensibilisation et désinfection des musées du Mali contre la pandémie de la COVID-19 : Cas de six musées à Bamako, Sikasso, Ségou, Tombouctou et Gao » du Comité national ICOM-Mali, le Musée national du Mali.

La cérémonie d’ouverture  a été présidée par M. Yamoussa FANE, Secrétaire général au ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, représentant Madame Kadiatou Konaré, ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme en présence de Dr. Samuel Sidibé, Président d’honneur du  comité national ICOM-Mali ;  Dr Mamadou Cissé, conseiller technique, chargé du patrimoine Culturel au ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ; Dr Daouda Keita, directeur général du Musée national du Mali et Président du  comité national ICOM-Mali ; des Chefs des Services centraux, personnalisés et rattachés du ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ; des membres du comité national ICOM-Mali en charge de la mise en œuvre du projet ICOM-ALIPH ; des responsables et personnel des musées Maliens ; des experts formateurs ainsi que la presse.

Ce projet intervient dans un contexte où le secteur de la culture au Mali dans toutes ses composantes est fortement ébranlé par la pandémie de COVID-19 et les effets de la crise sécuritaire récurrente depuis 2012. Il a été financé par la Fondation ALIPH (Alliance Internationale pour la protection du patrimoine culturel dans les zones en conflit) dans le cadre de son plan de soutien au secteur du patrimoine dans le contexte de la pandémie de Covid-19 à travers le Conseil International de musées (ICOM) sur initiative du Comité national ICOM-Mali. Il vise à soutenir six (6) musées maliens et particulièrement ceux en état de fonctionnement et ayant subis les effets de la crise dans la réalisation de leurs activités culturelles et la prise en charge de certains frais de fonctionnement pendant cette période de pandémie de COVID-19. Il s’agit du Musée municipal de Tombouctou, du Musée du Sahel de Gao, du Musée Régional de Sikasso, du Musée du Centre de recherche pour la sauvegarde et la promotion de la culture sénoufo à Sikasso, du Musée des Armées du Mali et du Musée Koré à Ségou ».

M. Yamoussa Fané, Secrétaire général au ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, a indiqué que cet atelier vise à contribuer à la résilience de 6 musées maliens fonctionnels des effets de la crise sanitaire liée à la COVID-19.  Il a salué et félicité l’ICOM, la Fondation ALIPH ainsi que les conservateurs, les muséologues et les gestionnaires du patrimoine culturel du Mali, pour leur engagement pour la sauvegarde, la valorisation et la promotion du patrimoine culturel et artistique, témoin de civilisations, de notre histoire et de notre identité culturelle dans un contexte particulièrement difficile liée aux effets néfastes de la pandémie de COVID-19 et de la précarité de la situation sécuritaire au Mali.

S’il y a un secteur qui a payé un lourd tribut à la pandémie de la COVID-19, c’est bien celui de la culture. Selon Yamoussa fané, l’impact de la COVID-19 sur le secteur culturel est ressenti à l’échelle mondiale. Il a estimé que les répercussions sont sociales, économiques et politiques. Selon lui, elles affectent le droit fondamental d’accès à la culture, les droits sociaux des artistes et des professionnels culturels et la protection de la diversité des expressions culturelles. « Les institutions patrimoniales maliennes, notamment les musées sont particulièrement affectés », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que dans le cadre de son soutien à la résilience des musées maliens, le Comité national ICOM-Mali, a initié ce projet.

M. FANE a estimé que sa mise en œuvre contribuera à la relance des activités d’éducation, d’animation pédagogique et à la prise en charge des gardiens pendant cette période de COVID-19 dans les musées maliens et singulièrement dans les six musées bénéficiaires. Pour cela, il a invité les responsables de ces musées à s’investir pour assurer la réussite du projet afin que d’autres musées du Mali puissent bénéficier de l’appui technique de l’ICOM et du soutien de la Fondation ALIPH.

A l’intention des professionnels des arts, de la culture et du patrimoine, il a déclaré que la pandémie de la COVID-19 est une réalité au Mali. Selon lui, le secteur des arts, de la culture et du patrimoine, à l’instar des autres secteurs, fait face aux effets néfastes de cette pandémie. Dans ce contexte, il a estimé que les institutions muséales, qui accueillent les publics, restent des espaces sensibles pour la propagation du virus de la COVID-19. Pour cela, il dira qu’assurer la protection et la transmission des valeurs culturelles en se protégeant et en protégeant les visiteurs, restent au cœur des préoccupations et de la responsabilité des professionnels du patrimoine.

Les sessions théoriques et pratiques animées par d’éminents experts comme Dr Samuel Sidibé, Archéologue, Directeur général du Parc National du Mali ; Dr Moulaye Baby, médecin et spécialiste sur la question COVID-19 ; Dr Soumana Soni et Modibo Bagayoko, ont porté sur les thématiques comme : « Présentation de l’ICOM », « La situation de la COVID-19 et les mesures barrières de prévention et de protection pour se protéger et protéger les autres personnels et les visiteurs des musées », « Protocole de prévention et de protection du personnel des musées et des visiteurs », « Musée : définition, fonctions et l’écosystème muséal au Mali ». Les participants ont aussi eu droit à des exercices pratiques de désinfection et de prévention contre la COVID-19. Les participants au retour sont appelés à mettre en pratique les acquis de l’atelier à travers la restitution auprès de leurs collègues et dans leurs tâches quotidiennes. Les équipes du Comité ICOM-Mali seront déployées sur le terrain à la suite de cet atelier pour la mise œuvre et le suivi des activités du projet dans les six musées.