Nous voilà aujourd’hui plus que jamais engagés sur le chemin de l émancipation culturelle et sociale du continent  à travers le livre. Et cette nouvelle nous réconforte, car la  bataille du livre  en Afrique ne se gagnera que sur un plan régional. 

Les enjeux de  circulation ne peuvent se résoudre qu’a l échelle continentale, au delà de nos frontières nationales. 

Merci à tous les confrères d Afrilivres d avoir porté  leur choix sur Sekou !

Bon vent à Afrilivres !

Que vivent les métiers du livre !

Kadiatou Konaré 

Ministre de la Culture, de l Artisanat et du Tourisme du Mali