L’Agence de Promotion Touristique du Mali, principal organisme chargé de promouvoir la destination Mali, a organisé du 03 au 05 Mai 2021 une série d’ateliers de 3 jours sur la maitrise des plateformes digitales afin de permettre à une quinzaine d’agents relevant des Directions techniques en charge du Marketing & Stratégie, de l’Information, de la Communication et de la Coopération de promouvoir la destination Mali sur les réseaux sociaux.

Ladite formation réalisée par Sahel Research Institute était essentielle pour permettre au staff et principalement aux équipes de communication de s’approprier de ces outils de promotion et ainsi promouvoir la destination Mali à travers des stratégies assez simples et moins coûteuses.

Pour témoigner de son engagement en faveur de la restauration de l’image de la destination Mali, la Ministre en charge du Tourisme, Madame Kadiatou KONARÉ a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier et a affirmé dès l’entame des activités que « son département reste engagé dans le renforcement des capacités des ressources humaines travaillant dans les secteurs de la culture, de l’artisanat et du tourisme». Elle ajoutera que le Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, dans le cadre de la relance du secteur du tourisme au Mali compte s’appuyer sur les réseaux sociaux pour toucher et inciter les maliens à visiter leur pays ».

 Le Directeur de L’Agence de Promotion Touristique du Mali, quant à lui a rappelé que « les réseaux sociaux sont devenus aujourd’hui des alliés incontournables des managers de destination touristiques. A ce titre, il est fondamental d’outiller les agents de MALI TOURISME, principal organisme chargé de promouvoir l’image de marque de la destination, de connaissances nécessaires afin de leur permettre de mener à bien les actions d’information, de communication et de marketing». 

L’Agence financera courant deuxième semestre 2021, des sessions de formation à l’intention des acteurs travaillant dans différentes branches de l’activité touristique à savoir : l’hébergement, la restauration, l’animation et loisirs, le transport et l’organisation de voyages. 

POURQUOI AVOIR ORGANISÉ UNE FORMATION SUR L’UTILISATION DES RESEAUX SOCIAUX COMME FACEBOOK ?

L’image du Mali, et par extension des pays Africains dans l’imaginaire public est souvent incomplète. Réceptacle d’un héritage culturel et social riche, le Mali fait parallèlement face à une crise multidimensionnelle. Par leur aspect sensationnel, les « scènes de misères » telles que les images de zones de guerres et de famines, sont souvent utilisées par des acteurs aussi bien locaux et qu’internationaux pour caractériser la réalité Malienne. Elles prônent dans l’imaginaire global et bien qu’elles puissent servir de signal d’alarme auprès d’acteurs tels que des organisations caritatives ou à motiver des dons, elles donnent une vue partielle et nuisible du Mali et des Maliens.

Cette vision masque les réalités du Mali, particulièrement sa résilience et son adaptabilité aux situations de crise. Inverser cette vision du Mali est un besoin critique, qui requiert un renforcement actif d’autres facettes du pays, permettant aussi bien aux acteurs locaux et internationaux d’avoir une vision plus réaliste du pays. Les médias nationaux jouent un rôle considérable dans le changement de cette narration, mais ont une portée limitée dû à leur localisation. En revanche, les plateformes en ligne offrant une accessibilité et une démocratisation de l’accès sans pareil, sont des médiums de choix quant à la valorisation de l’héritage Malien.

Régulièrement utilisé par plus de 2.6 milliards d’internautes dont 139 millions d’Africains, Facebook est une plateforme digitale qui abrite un potentiel inégalé en termes de circulation d’information. Instagram, avec ses 1 milliards d’utilisateurs dont 500 millions d’utilisateurs journaliers, présente des opportunités toutes aussi importantes. Cependant, une maîtrise des plateformes en ligne et de leur fonctionnement est essentielle pour exploiter ce potentiel. Sachant que toute information véhiculée sur les media sociaux est virtuellement indélébile et compte tenu de l’ampleur que ces plateformes prennent dans les sphères aussi bien sociales que politiques et économiques, les enjeux du “digital literacy” ou alphabétisation digitale, deviennent de plus en plus cruciaux pour les acteurs aussi bien publiques que privés.

L’Agence de Promotion Touristique du Mali compte bien s’appuyer sur ces outils pour amplifier la portée des images qui valorisent davantage le Mali dont l’image est de plus en plus associée aux attentats terroristes, au djihadisme etc.