Accompagné d’une importante délégation de son département, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, M. Andogoly GUINDO a effectué une visite, ce mardi 06 juillet 2021, à l’Institut National des Arts(INA).

A son arrivé dans les locaux de ce lieu historique de la culture, le ministre Andogoly GUINDO a eu droit à un accueil chaleureux, agrémenté par les chants des élèves de la quatrième année musique, et à une visite guidée des salles de classes, du bâtiment administratif, de la bibliothèque, ainsi que la salle de spectacles.

Inscrite dans le cadre de son programme de visite des structures relevant de son département, cette visite avait pour objectif de s’enquérir des conditions de fonctionnement, de l’organisation et surtout des difficultés entravent l’épanouissement de cet établissement.

Dans son discours de bienvenue, le directeur de l’INA a commencé par remercier le ministre  du déplacement effectué avant de relater les difficultés pressantes de son établissement, qui sont entre autres :

-l’insuffisance des ressources financières,

– l’insuffisance des ressources humaines qualifiées,

-la vétusté des bâtiments,

– l’obsolescence des équipements de travail des étudiants et des enseignants.

Il  a aussi rappelé que l’INA est aujourd’hui absorbé par le marché. Cette atmosphère ne favorise plus l’apprentissage des élèves.

Quant au représentant du comité syndical des enseignants, il a remercié le ministre pour sa visite avant de signaler des doléances en lien avec les mauvaises conditions de travail, le manque de matériel adapté, l’absence de primes et d’indemnités pour le corps enseignant.

Dans son intervention, le ministre Andogoly GUINDO a remercié  les responsables pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, et s’est réjoui la capacité artistique des élèves. Il a ensuite rendu hommage aux talents issus de ce temple du savoir.  S’adressant aux étudiants, le ministre s’est exprimé en ces termes : 《 Nous sommes ici pour toucher du doigt les réalités dans lesquelles vous évoluez. Nous avons conscience des difficultés qui entravent votre épanouissement et vous promettons de tenir compte de toutes vos préoccupations. Mais ce que nous attendons de vous, c’est travailler. C’est seulement dans ces conditions que vous serez des hommes et des femmes accomplis.》

Pour conclure, le Ministre  a sollicité le soutien et l’accompagnement de tous pour l’atteinte des objectifs du département.

 A noter que ses visites se poursuivront dans les jours à venir.