C’est la route nationale 6 (RN6) qui a été choisie pour recevoir ces arbres.

La cérémonie s’est tenue au bord de cette route, à la hauteur de Pelengana, Commune du même nom.

Animée par des groupes artistiques et les Donsos de Ségou, l’événement a été très riche en couleurs et en sonorités.

Chaque ministre présent a planté un arbre avant d’entretenir le public sur une thématique chère à son département. Ainsi, le ministre a axé son intervention sur la problématique du tourisme malien en période de Covid.

Dans sa brillante allocution, il a d’abord présenté « la culture comme un arbre dont les racines sont enfoncées dans les valeurs sociétales, la société constitue le tronc et les branches, les formes d’expression culturelles ». Il dira ensuite que « ville d’histoire et de civilisation, Ségou a toujours été un bassin de sédimentation de ces valeurs : l’honneur, la dignité, la solidarité, la fraternité, la bravoure, le patriotisme ou encore la maya, la synankiuya

Parlant du tourisme malien, il a rappelé l’époque faste où le Mali était une destination privilégiée des voyageurs internationaux. Il a ensuite déploré que notre tourisme soit tombé dans une asthénie depuis maintenant une décennie, en raison de la conjoncture sécuritaire difficile. Cette situation a été exacerbée fort malheureusement par la survenue de la pandémie de la maladie à coronavirus.

Le secteur est durement frappé par les affres de ces crises qui ont drastiquement réduit le flux des voyageurs. Cependant, a-t-il rassuré, « l’espoir est permis, car notre pays regorge de potentialités qui n’attendent qu’à être exploitées. Le tourisme malien est essentiellement culturel, mais il est aussi naturel. Nous avons des paysages pittoresques, partout, des fleuves des montagnes ». Il a insisté sur l’impérieuse nécessité de relancer le tourisme malien.

A cet effet il a décliné la vision de son département qui est de bâtir un tourisme intégrateur et durable. Dans cette optique, son ministère présentera bientôt un document de politique nationale du tourisme, de l’hôtellerie et la restauration au Gouvernement. L’un des axes majeurs de cette politique est le développement du tourisme domestique.

Terminant son allocution, le ministre GUINDO a rappelé cette citation du Docteur Seydou Badian Kouyaté: « celui qui a planté un arbre avant de mourir, n’a pas vécu inutile ». Il s’est dit avoir accompli œuvre utile en plantant cet arbre, qui il le souhaite, sera « l’arbre de la culture ».

Cette cérémonie de plantation d’arbres à Ségou a tenu toutes ses promesses. Elle aura été un bel exemple de solidarité gouvernementale que les membres du gouvernement se doivent de suivre.