TAANE, LA SITUATION

Taane est une vendeuse fantasque de soumbala de la ville de Sélingué.  Elle se veut moderne et a su bien organiser sa situation sociale grâce aux opportunités qu’offrent les services publics et privés.  Elle paie ses impôts et taxes. Elle s’est inscrite à l’AMO et bénéficie d’une couverture médicale. Grace à ses cotisations à l’INPS, elle vient d’accéder à la retraite. Toutes ses transactions financières se font par Orange Money. Elle a su accompagner ses 4 enfants, 2 filles et des jumeaux de 3 pères différents, qui ont pu faire de bonnes études et se construire une vie sociale correcte. Ses 2 premières filles sont des cadres et ont su fonder une vie familiale satisfaisante. Ses jumeaux ont aussi fait de bonnes études, l’un avocat, l’autre gestionnaire, mais peinent à se trouver des épouses aux grands désespoirs de Taane.

Taane, un hymne à l’optimisme

Actuellement dans notre beau pays, le Mali, la défiance est la chose la mieux partagée. Les gens ne croient plus à rien malgré les énormes possibilités offertes à nous pour nous construire.  Ils rêvent d’un mieux-être ? Mais ils ne le croient pas possible par le Mali. Ils veulent réussir une bonne formation ? Il faut la chercher à l’étranger. Le film Taane est à l’encontre de cette ambiance pessimiste imposée à nous. Il montre que c’est possible au Mali par le travail et l’organisation.  Il se sert de la fantasque modernité d’une femme à la retraite,  triplement veuve, pour montrer qu’une meilleure gouvernance familiale et sociale est possible malgré les pesanteurs  des traditions. Le film est aussi un poème à la beauté malienne : des couleurs à la gentillesse humaine, en passant par les beaux  habits, les bureaux modernes, les marchés propres, les rues bien faites, des maisons luxueuses, de splendides voitures, de la bonne musique, des sourires…

Taane, un casting qui équilibre talent, expérience et popularité

Le casting de Maa est certainement le meilleur, en terme de talent, d’expérience et de reconnaissance du grand public,  que peut offrir aujourd’hui une œuvre audiovisuelle au Mali. Le personnage de Taane est interprété par la talentueuse comédienne Fatoumata Coulibaly FC, plusieurs fois primée meilleure actrice au FESPACO.

Magma Gabriel Konaté, est le Gérard Depardieu du cinéma malien. Son expérience unique est sans équivoque dans le monde du cinéma malien. Il interprète Monsieur Aigri, le père de la fille que souhaiterait marier un des jumeaux de Taane.

Autour de ces principaux comédiens apparaissent la jeune génération de comédiens et de stars des réseaux sociaux comme Alima Togola, Tièblé Traoré, Viviane Mina Sidibé, Inaïssa Touré, Souleymane Doumbia dit Dantoni Solo, Hamadoun Kassogué, Ismael NDiaye Ismo, …. Des apparitions exceptionnelles sont également prévues avec des stars de la musique et des réseaux sociaux comme Assetou Coulibaly dite Bijou Siraba, Djamy Sacko, etc…

Tane, une comédie de bon aloi

L’histoire fantasque et le profil singulièrement moderne et visionneur de Taane dans une société nostalgique de son passé et des ses traditions offre des scènes très burlesques.  Sa rencontre à Bamako et  son opposition avec Monsieur Aigri,  un autre personnage fantasque et brut du film,  donne encore plusieurs rebondissements cocasses au scenario ;

Alioune Ifra N’Diaye, le producteur et réalisateur du Film

Retenu en 2016 parmi les 100 personnalités qui font bouger l’Afrique par la prestigieuse « New Africa » de Londres, initié par Youssouf Tata Cissé en tradition orale mandingue et le Sénoufo Tounmassé Coulibaly en tradition orale bamanan, plusieurs fois certifiés en techniques de réalisations audiovisuelles numériques par l’Institut international de Formation à l’Audiovisuel de Nîmes et le CIFAP de Montreuil, titulaire d’une maîtrise en histoire-géographie de l’École normale supérieure du Mali, d’un Master européen en relations interculturelles option Politiques culturelles internationales et gestion des arts de la Sorbonne Nouvelle (Paris III) et d’un DESS en ingénierie culturelle de la Formation internationale Culture de Paris, Alioune Ifra NDiaye est connu pour ses réalisations et mises en scène à succès. Créateur des personnages télévisuels populaires tels « Toundourou », « Sourakamousso Lalley », « Banyengo », ect.., les réalisations et productions de Alioune Ifra N’Diaye ont systématiquement été des succès populaires. La conjonction entre le fantasque personnage Taane et l’expérience et la rigueur du réalisateur Alioune Ifra N’Diaye, en matière d’écriture, de développement de personnage et de production d’œuvres audiovisuelles, assureront certainement au film Taane un  grand succès populaire.

Un Film financé majoritairement par le Mali et les Maliens

Le film Taane se veut non seulement un film de pédagogie mais aussi un exemple d’engagement militant des Maliens en faveur d’une œuvre malienne. Ce n’est pas une démarche chauviniste. C’est un message, un exemple, une référence qu’on veut proposer dans un pays en total dépression. En quelques années, à cause de la crise multidimensionnelle sans pareil dans son histoire qu’il subit depuis 2012, les légendes fondatrices traditionnelles et les dynamiques émotionnellement communes créées au lendemain des indépendances ont brusquement cessé de mettre sa population en mouvement et en confiance, devenant ainsi un pays qui a cessé de croire en sa propre capacité de création, de construction et de production.

Que les Maliens se mettent  en action pour subventionner par eux-mêmes une œuvre de confiance et en être chacun son propriétaire pourrait être le début d’une nouvelle dynamique Mali.