Le Centre international de conférences de Bamako a abrité la cérémonie de célébration de la 2ème édition de l’écriture féminine, organisée par le Réseau des Femmes écrivaines du Mali et de la Diaspora (RFEMD). L’événement, présidé par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a enregistré la présence du Chef de la Délégation de l’Union européenne au Mali, M. Bart OUVRY, de la représentante d’ONU Femmes et de la cheffe du Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France au Mali.

Au cours de son intervention, le ministre GUINDO a rendu un vibrant hommage aux femmes écrivaines du Mali (de Awa Kéita à Djénéba Fotigui Traoré et Aminata Boré en passant par Aminata Dramane Traoré, Bintou Sanankoua et Adame Ba Konaré) et à leurs sœurs éditrices (Kadiatou Konaré de Cauris Éditions, Fatoumata Keita de Figura Editions, Aïcha Diarra des Editions Gafé, etc.), qui arrivent à concilier leur statut social de mères et d’épouses avec celui d’écrivaines et parfois d’éditrices.

Pour le ministre GUINDO, la littérature féminine a connu un essor important ces dernières années sous l’impulsion de certains grands noms comme Aminata Dramane Traoré, Salimata Togora, Aïda Madi Diallo, Hanane Keïta, Fatoumata Fathy Sidibé, etc. et ce, bien que la littérature ait longtemps été considérée comme une activité dévolue aux seuls hommes.

Le ministre a assuré les femmes écrivaines du Mali et de la diaspora, dont le réseau a organisé l’événement, que l’élaboration du document de politique nationale du livre et de la lecture, en cours, permettra de traduire en actes concrets les ambitions des autorités maliennes de révolutionner l’industrie du livre, y compris numérique.

L’écriture numérique constitue en effet avec le rôle de consolidation de la paix et la cohésion sociale de l’écriture féminine l’un des deux thèmes des conférences animées au cours de cette journée.

Le réseau, présidé par Oumou Armand Diarra, a rendu également un hommage mérité au président de l’association des écrivains du Mali, Ousmane Thiény Konaté, décédé au cours de l’année 2021 et au poète et diplomate, Hamadoun Ibrahima Issébéré, auteur de Les Boutures du Soleil.