L’artiste rappeur malien, Iba One, récent lauréat de cinq prix AFRIMA à Lagos au Nigeria, a été reçu avec son staff par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, le jeudi, 25 novembre 2021. Un moment de grande émotion !

Dans la nuit du 21 au 22 novembre 2021, le jeune artiste malien, Iba One, reçoit cinq trophées majeurs dans cinq catégories différentes lors du gala des All Africa Music Awards (AFRIMA), distinguant chaque année, les meilleurs artistes africains. Alors qu’une semaine plus tôt, il était couronné du prix du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest au Prix des Musiques urbaines (Primud 2021) à Abidjan en Côte d’Ivoire, le promoteur de la Team Gladia a réalisé un véritable « braquage » au Nigeria en se classant meilleur artiste masculin de l’Afrique de l’Ouest, meilleur album de l’année, meilleur artiste Pop solo ou de groupe de l’année, meilleur artiste masculin inspiration de l’année et meilleur auteur compositeur de l’année. Une double consécration qui n’est pas passée inaperçue et que le département en charge de la Culture, à travers son premier responsable, Monsieur Andogoly GUINDO, a tenu à saluer au nom du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble des membres du Gouvernement, en recevant l’artiste et l’ensemble de son staff à son cabinet.

Le staff de l’artiste, composé notamment de son manager, Gaoussou Kyassou KEITA, du président de la Fédération des Industries culturelles, Méry TOURE et du Porte-parole de ladite fédération, Boubacar Soumaoré plus connu sous le nom de Bouba FANE, a salué le ministre et ses collaborateurs pour l’honneur fait de les recevoir et a souligné la particularité de l’artiste Iba One qui fait du « rap responsable et citoyen », un rap respectueux des valeurs culturelles maliennes, débarrassé de toute apologie de la délinquance et qui réhausse l’image du Mali à l’extérieur. Sa double consécration et de surcroît, hors des frontières maliennes, dans deux pays de la musique, en est la parfaite illustration.

Artiste pétri de talent et empli de valeurs humaines, Iba One est aujourd’hui un exemple pour la jeune génération de Maliens. Il est devenu par son amour et son attachement à sa mère, récemment rappelée à Dieu, le symbole du fils prodige dont toutes les mères rêvent d’avoir.

La rencontre a été aussi une occasion pour les membres du staff de l’artiste d’annoncer au ministre la création d’une fondation en hommage à sa mère et dédiée à toutes les personnes en situation de déficience mentale. A ce projet de fondation s’ajoute l’organisation, le 10 décembre 2021, d’un concert à la mémoire de sa mère, en hommage à toutes les mamans. Très entreprenant, l’artiste dispose déjà d’une structure de production dénommée Team Gladia, son label.  

En prenant la parole,le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Monsieur Andogoly GUINDO, a laissé éclater son émotion. « Un moment d’émotion, un moment lourd d’émotion, doublée d’un pincement au cœur du fait du rappel à Dieu de la mère de l’artiste. Vous n’êtes pas seul dans ce deuil ! », a-ajouté le ministre, qui a salué l’artiste et son staff pour son double couronnement. Le ministre GUINDO se dit ému non seulement des succès remportés par l’artiste, mais aussi par son geste de maturité et d’amour en initiant des actions à la mémoire de sa mère. Ce qui est la « preuve [qu’il est ] un garçon pétri d’intelligence et de haute qualité humaine ! ».  Et d’ajouter, alternant admiration, prières et conseils, « Iba One est un jeune que je suis depuis ses débuts dans le rap. J’ai vu son talent éclore et grandir. Je ne suis nullement surpris. Je ne m’étonne guère. Le talent est inné mais la carrière se construit. Iba One a réussi sa carrière et nous lui souhaitons une longue carrière, dans la plénitude de son talent et de sa santé. Il est un exemple pour la jeunesse. Son message sert d’exemple et est une invite aux comportements civiques et de citoyens. Ce succès d’une si grande portée, d’un si grand prestige, en une seule nuit, est un honneur fait à la culture malienne et au peuple malien en un moment si difficile pour le pays. » Le ministre s’est par ailleurs réjoui du choix porté sur lui par l’artiste et son staff pour parrainer un événement si symbolique et plein de sens que constituera la soirée du 10 décembre prochain au CICB.  Le ministre a informé l’artiste et son staff de l’organisation par son département d’une cérémonie de réception de tous les artistes lauréats de prix, quelle que soit la forme d’expression, le 3 décembre prochain, au Mémorial Modibo Kéita.

Une minute de silence a été observée à la mémoire de la mère de Iba One, décédée, il y a quelques mois.

CC/MACIT