La 15ème édition du Festival du Cauris (FESCAURI), s’est ouverte à Kalassa, à quelques encablures de la ville de Siby, dans l’après-midi de vendredi 17 décembre 2021. Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, qui a présidé la cérémonie d’ouverture, a salué la résilience des communautés du Mandé et des organisateurs malgré un contexte sécuritaire et sanitaire difficile.

Le FESCAURI, a souligné le ministre, est l’un des plus grands rendez-vous de la culture malienne et inscrit en lettres d’or dans l’agenda culturel du Mali. Au nom de Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition, Chef de l’Etat et du Docteur Choguel Kokalla MAÏGA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, il a salué les populations du Mandé pour leur grande contribution aux efforts de développement du Mali mais aussi pour leur apport à la valorisation et à la promotion de la culture malienne.

Aussi connu sous le nom de « Festival écologique et des Traditions africaines », le FESCAURI qui est à sa 3ème édition, est placée sous le thème « Ecocitoyenneté et Emplois verts ». Une occasion pour le ministre en charge de la Culture et du Tourisme d’appeler les communautés du Mandé à la protection de la nature, « généreuse et pourvoyeuse de ressources pour se soigner et se préserver. »

Dans une planète en proie au changement climatique, « nous avons l’impérieuse obligation d’exploiter judicieusement nos ressources, pour éviter la destruction de nos flores et forêts, de dénuder nos terres et de créer des déserts néfastes à notre épanouissement. », a insisté le ministre GUINDO, qui a aussi rappelé que la sauvegarde de notre environnement n’est nullement un slogan creux et l’affaire des seuls particuliers. Il pense que la sauvegarde de l’environnement doit être cultivée depuis l’enfance. La nature est en effet le maître, le professeur par excellence pourvu que chacun se laisse enseigner par elle.  Aujourd’hui, l’environnement offre beaucoup d’opportunités d’emplois qui n’attendent qu’à être saisies.

Le ministre a aussi invité les organisateurs du festival à organiser des “tournées vertes” dans les écoles et collèges pour sensibiliser les populations sur les gestes d’écocitoyenneté, les bonnes pratiques, les dangers liés à l’usage des sachets plastiques non biodégradables et promotions des alternatives en particulier les pratiques endogènes saines et écologiques.

A la fin de la cérémonie, le ministre a remis au chef de village de Kalassa la clé d’une moto-ambulance, don de la Fondation Orange, partenaire du principal du Festival. Une visite de stands et des démonstrations des jeteuses de cauris et des donso ont mis fin à la cérémonie d’ouverture du festival qui se poursuivra jusqu’au 19 décembre 2021.

CC/MACIHT