Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, jeudi, 16 décembre 2021, au Mémorial Modibo KEITA, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du Document cadre de Politique nationale de Sauvegarde et de Gestion des manuscrits anciens du Mali. Cofinancé par l’Union européenne, l’UNESCO, représentée par son Représentant et Chef de Bureau à Bamako, Edmond MOUKALA et l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), l’atelier réunit pendant deux jours, experts, familles détentrices et faîtières du domaine des manuscrits. Il s’agira de mener la réflexion sur le renforcement du cadre législatif, juridique, administratif et institutionnel permettant de définir le rôle et le statut des manuscrits anciens, des collections et bibliothèques, des détenteurs et familles détentrices de manuscrits et sur la lutte contre le trafic illicite des manuscrits anciens au Mali.

Au nom de Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition, Chef de l’État et du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Docteur Choguel Kokalla MAÏGA, le ministre en charge de la Culture a tenu à exprimer sa gratitude à tous les acteurs impliqués dans la protection, la valorisation et la promotion du patrimoine culturel, sources de savoirs, de cohésion sociale et de développement.

Le ministre a également salué la bonne santé de la coopération culturelle entre l’Union européenne, le Royaume d’Espagne et l’UNESCO, principaux partenaires du Mali en matière de protection et de restauration de manuscrits dans un contexte de crise sécuritaire.

Le ministre a saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage à Monsieur Ali Ould Sidi, originaire de Tombouctou, expert et grand défenseur des manuscrits anciens du Mali mais aussi ancien cadre du Ministère de la Culture, décédé en cette année 2021.

CC/MACIHT