Sports et Culture : T-MAK et le CICB organisent une foire de la CAN

Jan 14, 2022

La Direction générale du Centre international de conférences de Bamako et l’agence T-MAK organisent une foire de la CAN pour permettre aux milliers de Bamakois, de routes les nationalités, de venir suivre les matchs de leurs sélections nationales qualifiées pour la CAN Cameroun 2021.

Rassemblement patriotique du peuple malien contre les sanctions impopulaires de la CEDEAO

Jan 14, 2022

Le ministre Andogoly GUINDO y a  également pris part!

Le peuple malien, dans sa diversité, était au Boulevard de l’Indépendance cette après-midi, pour témoigner son soutien aux autorités de la Transition face aux mesures injustes et injustifiées que certains Chefs d’Etats des pays de la CEDEAO ont imposées au peuple du Mali.

Comme un seul homme, les Maliens se sont mobilisés ce vendredi autour des autorités de la transition. En effet, en dehors de la ville de Bamako, les Maliens étaient sortis massivement, à l’intérieur du pays comme en dehors du pays, pour dire haut et fort leur unité malgré les difficultés. 

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme y a pris part aux côtés de ses collègues membres du Gouvernement avec à leur tête le Premier ministre Dr Choguel Kokalla MAÏGA,  très inspiré.

Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : Les communicateurs traditionnels appellent à la mobilisation générale !

Jan 14, 2022

Le Réseau des Communicateurs traditionnels du Mali ( RECOTRADE) a organisé, jeudi, 13 janvier 2022, une importante cérémonie de lancement de sa campagne de soutien à la Transition alors que le pays fait face aux sanctions des Chefs d’Etats de la la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) depuis le dimanche, 9 janvier 2022. La rencontre a eu lieu au Mémorial Modibo KEITA, en sous la houlette du ministre en charge de la Culture, Andogoly GUINDO.

À travers cette rencontre, les communicateurs traditionnels entendent jouer leur partition dans la la campagne de soutien aux autorités politiques de notre pays, en mettant en avant leur rôle de gardiens de la mémoire et des traditions. Le soutien du RECOTRADE à la Transition se traduira sur le terrain par des activités d’information, de sensibilisation et d’éducation de la population face aux sanctions infligées par la CEDEAO au Mali.   Les membres du RECOTRADE ont mis à profit cette occasion pour lancer un appel à la mobilisation dans toutes les langues nationales.

L’initiative à été saluée à sa juste valeur par le ministre Andogoly GUINDO, au nom du Gouvernement de la Transition, du Premier ministre, Son Excellence Choguel Kokalla MAIGA et du Chef de l’Etat, Colonel Assimi GOITA.

CC/MACIHT

MINISTERE DE L’ARTISANAT, DE LA CULTURE, DE L’INDUSTRIE HOTELIERE ET DU TOURISME : OPÉRATEURS DE L’HÔTELLERIE ET DE LA RESTAURATION FORMES SUR LES NORMES D’HYGIÈNE ET LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS

Jan 10, 2022

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, lundi, 10 janvier 2021, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des opérateurs de l’Hôtellerie et de la Restauration sur les normes d’hygiène et sur la sécurité sanitaire des aliments. Le ministre avait à ses côtés le président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière, Moussa Baba SAMAKE et de la présidente de la Présidente de la Fédération nationale des Métiers de l’Industrie de la Restauration au Mali, Mme TRAORE Oumou TRAORE.

Organisé par le Ministère en charge de l’Hôtellerie et du Tourisme, à travers la Direction nationale du Tourisme et de l’Hôtellerie (DNTH), l’atelier, qui durera deux jours, a regroupé une quarantaine de personnes, issues des sous-secteurs de l’hôtellerie et de la restauration.

Le ministre GUINDO a rappelé que l’apport du secteur de l’Hôtellerie et de la Restauration, qui occupe plus de 25% de la population active et contribue substantiellement au PIB, en restant un levier constant pour l’économie, la culture, l’artisanat et le tourisme. Le secteur contribue considérablement à la réduction de la pauvreté, à la création d’emplois, à la conservation et à la valorisation du patrimoine, surtout culinaire, mais il offre à chacun de nous des commodités de vie incroyables et un secteur éminemment sensible, sur lequel une attention particulière doit être portée, car impliquant des enjeux sanitaires, d’hygiène, de qualité et de sécurité alimentaire énormes.

Rappelons que trois thèmes seront au menu de cette formation assurée par la DNTH et l’Institut national de la Santé publique (INSP).

CC/MACIHT

2ème édition 2021 de l’Appel à Projets du Fonds d’Appui à l’Industrie cinématographique : Plusieurs projets cinématographiques primés !

Jan 8, 2022

La deuxième édition de l’Appel à projets pour le financement des projets de coproduction, de production, de postproduction et de développement de scénario de films, placée sous le thème de « Cinéma et citoyenneté » et organisée par le Fonds d’Appui à l’Industrie cinématographique (FAIC), a livré son verdict le jeudi, 30 décembre 2021. C’était à la faveur d’une cérémonie officielle de proclamation des résultats doublée de la remise des prix aux lauréats, présidée par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, au Mémorial Modibo KEITA.

Pour cette deuxième édition, 17 dix-sept (17) dossiers étaient en lice sur lesquels onze (11) dossiers ont été jugés complets et six (6) incomplets.

A l’issue de plusieurs semaines de dépouillement, la sous-commission chargée de la sélection, de l’évaluation et du chiffrage, présidée par le Professeur Fodé Moussa SIDIBE, a décerné 7 prix dans les trois catégories en compétition.

Dans la catégorie développement, les projets de deux jeunes réalisatrices sont retenus. Il s’agit de « FASO » de Salimata TAPILY (Woklo Barka) et de « CARREFOUR » de Fatoumata Tioye COULIBALY (Procom).

Dans la catégorie Production, deux films ont été retenus également. Il s’agit de « PSYCHOSE » du célèbre réalisateur Souleymane CISSE (Films Cissé) et « DOLO » du réalisateur Ousmane SAMASSEKOU (de DS Prod).

En Post-production, trois projets ont été retenus pour financement. Il s’agit de « BEIRYEY-HOU » d’André S. DIARRA (DS Prod), « KLEMA » du réalisateur Boubacar GAKOU (Films du 7) et « L’APPEL DU MASQUE DIARRAWARA » du réalisateur Dramane TRAORE (Golden Light).

Le ministre en charge de la Culture a rappelé que cet appel à projet visait à récompenser les plus méritants et encourager les futurs potentiels candidats. Il s’agissait en effet, à travers cette 2ème édition, d’identifier les films de bonne qualité pouvant faire l’objet d’accompagnement pour hisser le Mali dans son rang de grand pays producteur de films compétitifs. Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO a également souligné le don de soi de la Direction générale du FAIC, dirigé par Dr Bréma Moussa KONE, pour avoir « consenti d’énormes sacrifices pour apporter le soutien aux acteurs du cinéma malgré le manque de ressources. Le FAIC n’a pas hésité un seul instant, à se priver de ses ressources destinées à la réalisation de ses activités de fonctionnement ordinaire pour promouvoir ces appels à projets afin de donner espoir aux acteurs du cinéma pour le financement de leurs projets. »

CC/MACIHT

Cinéma : Sagou BANOU, lauréat du meilleur film africain des écoles de cinéma au Fespaco 2021, reçu par le ministre Andogoly GUINDO

Jan 6, 2022

Lauréat du prix du meilleur film africain des Ecoles de cinéma lors du dernier Fespaco, au Burkina Faso, le jeune réalisateur malien, Sagou BANOU, a été reçu, jeudi 6 janvier 2022, par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO. Il était accompagné pour l’occasion de son père.

Sagou BANOU était venu présenter au ministre en charge de la Culture son trophée, assorti d’un prix d’une valeur de 2 millions de francs CFA. Sacré pour son court métrage de 6 mnintitulé « Mon jour de Chance », M. BANOU a saisi l’occasion de sa visite pour saluer les efforts des autorités du Mali dans la formation des jeunes cinéastes et dans le financement des œuvres cinématographiques. Il encourage les autorités du Mali à davantage à orienter les investissements vers le sous-secteur du cinéma qui fait la fierté de la culture malienne, bien que peu de moyens lui soient destinés.

Le ministre GUINDO a, en retour, félicité le cinéaste pour l’honneur qu’il a fait au Mali en remportant ce prix prestigieux et qui augure de belles perspectives pour son récipiendaire mais aussi pour le pays. Le ministre l’a également encouragé à poursuivre dans l’effort afin d’honorer davantage son pays, qui traverse des moments difficiles mais qui rayonne à travers ses ambassadeurs que sont les hommes de culture.

Sagou BANOU, qui a obtenu le premier prix CILET catégorie zone CARA (Caraïbe-Afrique), de l’ouest des écoles de cinéma en zone Afrique de l’ouest avec le même film, poursuit sa formation de cinéaste à l’Institut supérieur de l’Image et du Son – Studio Ecole (ISIS-SE) de Ouagadougou, au Pays des hommes intègres. Une école partenaire du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE de Bamako.

CC/MACIHT

SIAMA 2021 : le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme reçoit la Commission nationale d’Organisation

Jan 6, 2022

Les membres de la Commission nationale d’organisation de la 3ème édition du Salon international de l’Artisanat du Mali (SIAMA), tenue à Bamako du 23 décembre 2021 au 2 janvier 2022, ont été reçus par le ministre en charge de l’Artisanat, Andogoly GUINDO, au Mémorial Modibo KEITA. Une occasion pour le ministre GUINDO de saluer l’effort de chacun des membres de la Commission nationale d’organisation du Salon, dirigée par le Président de l’Assemblée permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM), Mamadou Minkoro TRAORE, mais aussi les membres du Comité technique de cette édition, présidé par le Secrétaire général du département, Hamane Demba CISSE et des différentes sous-commissions.

Le président de la Commission nationale d’organisation a rappelé brièvement le contexte général dans lequel s’est déroulé le Salon : un événement sans incidents majeurs et ayant enregistré la présence d’exposants venus de 1à pays d’Afrique en plus de ceux du Mali et de France. Mamadou Minkoro TRAORE a salué le leadership et la rigueur du ministre GUINDO et loué les efforts et le sacrifice des membres de la Commission, des sous-commissions et du Comité technique.

Le représentant des exposants, Saïdou GUINDO, de la Conférence régionale de l’APCMM de Ségou, a lui aussi remercié les autorités de notre pays à travers le ministre en charge de l’Artisanat, pour avoir tenu promesse malgré le contexte difficile et les incertitudes qui planaient sur l’organisation de cette édition.

CC/MACIHT