Conseil d’Administration du Musée national du Mali

Avr 8, 2022

Le retour des biens culturels du Mali au menu de la 31ème session ordinaire

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, le vendredi 1er avril 2022, la 31ème session du Musée national du Mali. A l’issue de la session, le ministre salué les bons résultats engrangés par le personnel et la Direction générale du Musée national du Mali, dirigée par Pr Daouda KEITA.  En effet, malgré le contexte et la conjoncture difficiles, le ministre GUINDO s’est dit heureux de constater que des résultats appréciables ont été réalisés. Des résultats à mettre à l’actif du personnel et de la direction générale de la structure, qui ont fait preuve d’une grande résilience.

Également, le projet de programme d’activités 2022 proposé laisse apparaitre l’ambition de la Direction générale de consolider les acquis, mais aussi permettra d’améliorer le niveau des performances.

Le retour des biens culturels maliens détenus à l’étranger demeure une priorité du Gouvernement. Ces biens constituent des éléments substantiels de notre patrimoine culturel dont le Mali ne saurait se passer. L’exemple a été donné le 7 décembre 2021, par la remise au Premier ministre, Chef du Gouvernement, Docteur Choguel Kokalla MAÏGA, par l’Ambassadeur des Etats-Unis, Son Excellence Denis HANKINS, de plus de 900 objets archéologiques et ethnographiques en provenance des Etats-Unis.

Le ministre a, sur un autre plan, encouragé la Direction du Musée national du Mali à poursuivre sa collaboration avec les services du Département et les structures partenaires pour rendre le patrimoine culturel plus accessible et plus vivant, dans le cadre de sa mission de sensibilisation, d’information et d’éducation. Le but ultime est l’appropriation du patrimoine culturel par nos communautés.

Il a, par ailleurs, rendu un vibrant hommage, au nom de tous les administrateurs, à Aboubacar DJIRE, administrateur représentant le Ministère en charge de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Monsieur DJIRE vient en effet de faire valoir ses droits à la retraite, après de longues années de dignes et loyaux services rendus à la Nation.

CCOM/MACIHT

Audience : Madame la Ministre du développement touristique et de l’Artisanat de la République du Tchad

Avr 1, 2022

Le vendredi 1er avril 2022 à 15h30 m, le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Monsieur Andogoly Guindo a reçu en audience, Madame la Ministre du développement touristique et de l’Artisanat de la République du Tchad accompagnée de son Excellence Madame l’Ambassadeur de la République du Tchad au Mali.

Les entretiens ont porté sur les échanges d’expériences dans les domaines du tourisme et de l’artisanat.

Madame le Ministre souhaite s’inspirer de l’expérience du Mali dans les deux secteurs.

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a souhaité la bienvenue à Madame le Ministre en terre africaine du Mali. Il lui a adressé ses félicitations pour la confiance renouvelée suite à sa nomination à ce poste. Il lui a formulé des vœux pour la réussite de sa mission.

Les deux pays ont indiqué les deux ministres regorgent d’énormes potentialités dans les deux secteurs.

Monsieur le Ministre a exposé les potentialités du Mali.

II parlé du Salon International de l’Artisanat du Mali (SIAMA) dont la troisième édition s’est tenue en décembre 2021.

II a aussi exposé les potentialités touristiques du Mali notamment les sites touristiques représentant le triangle d’or du tourisme malien : Djenné, le Pays Dogon et Tombouctou. A cela s’ajoutent d’autres attractions touristiques comme le Tombeau des Askia et des sites naturels comme la réserve de biosphère du Gourma.

Le département travaille à promouvoir le tourisme domestique dont l’avantage est de rapprocher les communautés, de renforcer la cohésion sociale, le vivre ensemble et de mieux connaître son pays. Il crée le brassage et participe à l’intégration.

Madame le Ministre a partagé cette idée et souhaite  s’en inspirer

L’audience a pris fin à 16h par la remise de cadeaux symboliques et une séance photo.

Vernissage de l’exposition « Amahiguiré DOLO : la passion plastique »

Avr 1, 2022

L’hommage du Musée national du Mali à un homme, à son œuvre et à son parcours

Le chef de Cabinet du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Yamoussa FANE, a présidé, mardi, 29 mars 2022, le vernissage de l’exposition intitulée « Amahiguéré DOLO : la passion plastique », que le sculpteur et plasticien malien a co-organisé avec le Musée national du Mali.

La cérémonie, qui s’est déroulée au Musée national du Mali, a réuni de nombreuses personnalités, amis de l’artiste et amoureux des beaux-arts dont des membres du Secrétariat général et du Cabinet du Ministère en charge de la Culture, des diplomates comme l’Ambassadeurs de la Tchéquie au Mali, des professeurs et élèves de l’Institut national des Arts de Bamako mais aussi des professeurs et étudiants du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE de Bamako.

Pour le Directeur général du Musée national du Mali, Pr Daouda KEITA, qui présente l’exposition et l’artiste, il s’agissait de revisiter les œuvres de l’homme. Le professeur KEITA ne s’est pas limité à présenter l’artiste, il a aussi fait découvrir l’écologiste, l’amoureux de la nature (ses œuvres en sont imprimées d’ailleurs) et l’humaniste, qui doit servir d’exemple à beaucoup de jeunes. Ses œuvres sont réalisées à partir de troncs et racines d’arbres morts ou secs, qu’il ramasse dans la brousse ou au bord du fleuve. Il reste attiré par les matériaux disponibles dans la nature, auxquels il redonne vie. Ses tableaux sont peints sur des sacs de ciment ou de farine, avec des produits que la nature lui offre (de l’ocre, de l’argile, des pigments naturels, des décoctions de feuilles, de plantes, etc.).

En plus de la sculpture et de la peinture, Amahiguiré, s’intéresse aussi à la céramique. Le thème de la femme revient souvent dans ses œuvres.

Pour le Chef de Cabinet du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Yamoussa FANE, qui a présidé la cérémonie au nom du Ministre de tutelle, Andogoly GUINDO, cette cérémonie, en l’honneur d’ Amahiguiré DOLO, est certes sobre, mais elle « s’inscrit dans un élan de reconnaissance à l’endroit d’un géant, d’un baobab, d’une bibliothèque dont l’ensemble de l’œuvre accomplie doit servir d’exemple, de source d’inspiration pour les générations actuelles et futures. »  Car, « elle invite à la rencontre d’un homme humble, discret, célébré partout dans le monde mais malheureusement peu connu du public malien. Elle se veut également un espace de rencontre et de dialogue de cultures. »

Né le 16 juin 1955  à Gogoli dans la Commune de Sangha, région de Bandiagara, au centre du Mali, Amahiguéré Dolo est sans doute l’un des plus célèbres artistes-plasticiens maliens. Après des études d’arts plastiques à l’Institut national des Arts de Bamako, de 1976- 1980, il travaille à la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports, des Arts et de la Culture de Gao pendant 10 ans. Sa rencontre avec le peintre Catalan Miquel Barcelò marque un tournant décisif dans sa vie. Amahiguéré quitte alors la fonction publique pour se consacrer pleinement à son art : la sculpture. Il s’est, depuis, installé à Ségou ; ville qui lui sert de Muse.

Amahiguéré Dolo est un artiste bien connu dans le monde. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux musées à travers le monde. Les critiques d’art ont une opinion largement positive de ses œuvres. Ce qui se qui dénote de leur originalité.

M. FANE a saisi l’occasion pour saluer l’artiste pour toute son œuvre et félicité le Directeur Général du Musée national du Mali pour l’initiative qui donne de la visibilité à un artiste de renommée internationale mais pas très connu par le public malien. Il a salué la Fondation Festival sur le Niger, partenaire de l’exposition.

CCOM/MACIHT

27ème session ordinaire du Conseil d’Administration de la Maison africaine de la Photographie

Avr 1, 2022

Le Secrétaire général du Ministère en charge de la Culture salue les  résultats encourageants de la Direction générale

Le Secrétaire général du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Hamane Demba CISSÉ, a présidé, jeudi 31 mars 2022, la 27ème session de la Maison africaine de la Photographie (MAP). A l’issue de cette session, il a affiché sa satisfaction. M. CISSE a salué les résultats encourageants atteints par la Direction générale de l’établissement malgré le contexte et la conjoncture difficile. Des résultats à l’actif de la Direction générale, sous la conduite de Tidiane SANGARE et du personnel, engagé et résilient.

Le Secrétaire général a cependant déploré, qu’en dépit de sa quête de performance dan un contexte particulièrement marqué par des difficultés financières résultant des sanctions de la CEDEAO et autres organisations partenaires, le secteur de la photographie reste très dynamique au Mali. Il se caractérise par un foisonnement d’acteurs et de services avec plus de 1635 photographes, 953 studios photos, 61 laboratoires de traitement et de tirages et 63 associations, répartis sur toute l’étendue du territoire national.

Par ailleurs, l’année 2022 sera celle de la 23ème édition des Rencontres africaines de la Photographie de Bamako. Elle sera placée sous le thème « maa ka maaya ka ca a yèrè kônô »

CCOM/MACIHT

9ème Session du Conseil d’Administration du CDAT : Le ministre Andogoly GUINDO salue des «résultats encourageants malgré la conjoncture difficile… »

Avr 1, 2022

Le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé le mardi 29 mars 2022, la 9è session du Centre de Développement de l’Artisanat textile (CDAT).

Le ministre a salué la volonté commune des administrateurs de renforcer le CDAT dans sa mission de promotion et de développement de l’artisanat textile de notre pays. Le CDAT est en effet un centre de référence qui se tient aux côtés des unités artisanales pour offrir aux consommateurs des produits de qualité. Sa devise est de soutenir et encourager « le consommer local, le consommer malien ».

Il est important de rappeler que la création du CDAT répond à un souci majeur des plus hautes autorités de notre pays, celui d’apporter une plus-value au coton malien et de promouvoir la transformation artisanale des matières textiles localement produites.

La réalisation de ces objectifs implique à la fois de multiplier les efforts en vue d’améliorer l’attractivité de la filière en vue de convaincre les nouveaux investisseurs, de renforcer durablement la compétitivité des unités textiles existantes et d’innover pour développer des partenariats public-privé. CCOM/MACIHT

27ème session du Conseil d’administration du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia BALLA Fasséké KOUYATE : Le bilan 2021 et le budget 2022 passés au peigne fin

Mar 30, 2022

Le ministre de l’Artisanat de la Culture de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO, a présidé, lundi, 28 mars 2022, la 27ème session du Conseil d’administration du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATÉ. Cette 27ème session a été l’occasion de faire un examen sans complaisance des activités réalisées par le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATÉ courant l’exercice 2021, mais aussi et surtout, de faire le point de l’exécution des recommandations, l’examen du rapport d’activités et du projet de programme d’activités et de budget 2022. Au regard des efforts consentis en 2021, le Ministre estime que le Conservatoire se porte bien. Il se dit convaincu qu’avec l’implication de tous, de nouveaux résultats seront engrangés par l’établissement, conformément aux objectifs qui lui sont assignés. 

Le Ministre espère aussi qu’avec l’engagement et les conseils judicieux de tous et de toutes, le défi de la formation des artistes, qui contribuent au développement et à la promotion de notre culture, sera relevé.

Cette session, qui coïncide avec une période où les secteurs des arts et de la culture sont plus que jamais au cœur de la refondation de la nation malienne.

Rappelons que, contrairement aux autres Conseils d’administration, celui du Conservatoire Balla Fasséké KOUYATE a débuté avec un intermède musical joué par des artistes-étudiants de l’établissement.

10ème édition du Grand Voyage du Mandé initiée par Bourama Soumano traditionaliste, promoteur de l’école KALAN BLO

Mar 28, 2022

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Monsieur Andogoly GUINDO et son collègue des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Monsieur Mamadou KONE, ont pris part le samedi 26 mars 2022 à Kéla, ( Commune rurale de Minidjan, Cercle de Kangaba) à la 10ème édition du Grand Voyage du Mandé initiée par Bourama Soumano traditionniste, promoteur de l’école KALA BLO.

Organisée par le  » Club des Amis de Bourama », cette dixième édition a pour objectifs : restaurer les valeurs culturelles ancestrales de Maaya et de Danbè et les transmettre aux jeunes générations

Les deux Ministres et leurs délégations ont été accueillis par le Préfet du Cercle Kangaba et le Maire de la Commune rurale de Minidjan. Après les mots de bienvenue du Préfet et du Maire  les deux membres du gouvernement se sont rendus à Kéla. Sur place ils ont rendu des visites de courtoisie  au Chef du village et au chef des griots de Kela.

Accompagnés des notabilités et du promoteur du Grand voyage du Mandé, les deux ministres et leurs délégations se sont rendus sur la place où a eu lieu la cérémonie d’ouverture.

Six discours ont marqué la cérémonie d’ouverture. Le Ministre  de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Monsieur Andogoly GUINDO a dans son discours d’ouverture, transmis les salutations de Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition, Chef de l’Etat et du Docteur Choguel Kokala Maïga, Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Il a  salué cette initiative qui s’inscrit dans le cadre de la restauration de nos valeurs endogènes si chères aux hautes Autorités du Mali. Nous devons a-t-il souligné, revenir à ces  valeurs pour refonder le Mali.  

Il a paraphrasé  le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence le Colonel Assimi GOÏTA qui a dit: « il ne peut y avoir de développement harmonieux et durable sans la prise en compte des valeurs culturelles fondatrices de notre société ». Le Mali ne renaîtra de ses cendres que lorsque les Maliens retourneront aux sources, aux valeurs ancestrales comme le Maaya, le danbè.

Il a rendu hommage aux maîtres de la parole qui ont jalousement conservé pour la postérité le trésor de la mémoire.

Audience :

Mar 28, 2022

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du tourisme, Monsieur Andogoly GUINDO a reçu vendredi 18 mars 2022 monsieur Balla Kouyaté professeur de musique au conservatoire en nouvel Angleterre à Massachussetts (États-Unis), spécialiste du balafon.  (Maitre Balafoniste) ; détenteur du trophée international de la culture dénommé  « grand concours International Américain National héritage Fellowships » remporté aux USA.

D’origine malienne membre de la grande famille KOUYATE (DOKALA) descendant de Balla Fasseke Kouyaté.

Cette visite avait pour deux principaux objets :

  • Présenter ses médailles, trophées, distinctions voir  mérites  à monsieur le  Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme ;
  • D’établir une forte relation d’échange culturel entre son pays d’origine le Mali et son pays adoptif les Etats -Unis d’Amérique dans un partenariat entre les deux pays dans les domaines d’activités  suivants :
  1. Echange d’expérience entre les conservatoires des deux pays ;
  2. Organisation des voyages d’étude au profit des élèves des conservatoires des deux pays ;
  3.  A long terme la construction d’un centre spécial de confection de nos instruments culturels avec l’aide des partenaires américain identifiés ;
  4. Mettre en place des mécanismes pour faire connaitre nos instruments traditionnels à travers le Monde ;
  5. Renforcer les liens sociaux culturels entre nos deux pays.     

Pour contribuer pleinement au développement socio culturel du Mali.

26 mars 2022

Mar 28, 2022

Le 26 mars 2022 s’est tenue à la Pyramide du Souvenir, la table ronde sur le thème : « Genre et dynamiques socio-économiques et politiques au Mali ».  L’activité se situe dans le cadre de la Commémoration de la semaine des Martyrs célébrer chaque depuis le 26 mars 1991.

L’ouverture de la table ronde a été présidée par Monsieur Andogoly GUINDO, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme. Outre les membres du Cabinet et les Directeurs des services centraux et rattachés du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, des anciens ministres et députés ainsi que plusieurs représentants de la société civile y étaient présents.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre Andogoly GUINDO a souligné l’importance de la célébration de la Semaine des Martyrs pour la sauvegarde de la mémoire collective liée aux événements historiques de mars 199 et a tenu à transmettre aux participants, les salutations de Excellence, le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat et du Docteur Choguel Kokala MAIGA, Premier ministre et Chef du Gouvernement.

Le ministre a aussi dans son intervention salué le choix du thème de cette 31ème commémoration  à cause du poids démographique, économique, politique et culturel des femmes dans le développement du pays et les problèmes auxquels  celles-ci sont confrontés.

Il a souligné le rôle important des femmes dans la société traditionnelle et moderne. Elles assurent non seulement la bonne marche de la famille, et de manière indirecte la bonne gouvernance de la nation.

Au moment où notre Armée monte en puissance pour faire face à la crise sécuritaire qui menace notre pays,  le Ministre  Andogoly GUIDO a exhorté à la mobilisation et invité à soutenir davantage les actions en faveur de la protection et de la promotion des femmes maliennes. Sur cette note d’espoir, il a souhaité plein succès aux travaux de la table ronde.

AVIS DE DÉCÈS : Madame CAMARA Nakani KONÉ, actrice dans le film Kabala de Assane KOUYATÉ

Mar 21, 2022

Le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme du Mali, le Secrétaire général, le Chef de Cabinet, le Directeur Général du Centre National de la Cinématographie du Mali (CNCM), les membres du Secrétariat général et du Cabinet, les Directeurs des services centraux, des services rattachés et des Organismes personnalisés du Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et le monde de la Culture du Mali ont la profonde douleur d’annoncer aux parents, amis et connaissances le décès de Madame CAMARA Nakani KONÉ, actrice dans le film Kabala de Assane KOUYATÉ, décès survenu le dimanche 20 mars 2022.

Les obsèques auront lieu le lundi 21 mars 2022 à 14 heures à Siby (Djissoumana).

Au nom du Gouvernement du Mali et de l’ensemble des travailleurs du département et des cinéastes, le Ministre adresse, à sa famille éplorée et au monde du cinéma, ses condoléances les plus émues et prie pour le repos éternel de son âme.

Amen.